2015, le CAPUI obtient enfin la mise en conformité de l’usine Seine Aval avec la Directive Européenne sur les Eaux Résiduaires Urbaines, traitant des normes en matière de rejet…

 

Après la consultation et le débat public sur ce Projet de refonte de l'usine Seine Aval, le projet de refonte de l’usine est validé en 2010, avec la publication d’un Arrêté portant sur les servitudes d’utilité publique des travaux. 

Ce projet prévoit plus de 20 ans de travaux, et promet la mise en conformité de l’usine aux directives sur la qualités des eaux rejetées dans la Seine, une usine modernisée s’intégrant plus harmonieusement dans son environnement, et une sécurité renforcée  pour les riverains. 

En 2011, un Comité Local d’Information et de Concertation « CLIC Seveso de l’usine d’Achères» est mis en place pour l'information des riverains sur les installations industrielles à risque. Le CAPUI en devient un membre permanent.    

 

Cette année-là, l’usine Seine Aval annonce enfin être en conformité avec la DERU, la Directive Européenne sur les Eaux Résiduaires Urbaines, traitant des normes en matière de rejet.

Plus de 20 années pour enfin être en conformité avec une directive datant de 1991, et après des condamnations juridiques obtenues par le CAPUI… 

En 2015, l'usine Seine Aval parvient à être en conformité avec la DCE, la directive européenne 'directive-cadre sur l'eau', traitant de la qualité de l’eau dans les cours d’eau.

Là encore, plus de 15 années pour enfin être en conformité avec une directive, adoptée en 2000 par le Parlement Européen...