2019, le CAPUI obtient la publication du Plan Particulier d’Intervention de l’usine Seine Aval, 10 ans après son classement Seveso Seuil Haut…

 

A partir de 2015, le CAPUI s'est particulièrement attaché à lutter contre les nuisances occasionnées par l'usine, concernant les procédés de traitements des eaux usées mais aussi concernant les importants travaux de réaménagement de l’usine : nuisances olfactives, sonores et visuelles. 

 

En étant vigilant, en signalant les nuisances, et en sensibilisant les riverains et les pouvoirs publics, le CAPUI a obtenu que le SIAAP mette en œuvre des actions concrètes et efficaces pour une nette diminution des nuisances de l’usine, et que Seine Aval entame une refonte générale, qui devra aboutir à «zéro nuisance».

En décembre 2019, le PPI, Plan Particulier d’Intervention de l’usine d’Achères, document qui décrit la chaine d’alerte et de secours en cas d’accident survenant dans l’usine, est enfin publié par la préfecture des Yvelines. Ce plan qui devait être en place suite au classement Seveso Seuil Haut de l’usine en 2009, aura donc mis presque 10 ans à être publié. 

Un accident important survenu en juillet de cette année-là, incendie qui détruit une partie des installations de l’usine, aura montré les carences de la chaine d’alerte et de secours de l’usine, et aura précipité la publication du PPI attendue depuis tant d’années.

L'histoire du CAPUI démontre l'utilité de l'association des habitants des Yvelines et du Val d'Oise pour que la santé des riverains de l'usine soient pris en compte par les autorités et par le SIAAP.

Il aura fallu les luttes, les procès, la vigilance permanente de l'association, pour que les travaux indispensables de mise en conformité de l'usine, à la diminution des pollutions et des nuisances de l'usine seine Aval soient enfin réalisés par son gestionnaire.

2020, le CAPUI continue ses actions vers les élus, vers le Siaap, vers les services de l’état.

Avec le classement de l'usine Seveso Seuil Haut, le CAPUI a engagé une nouvelle phase de vigilance et d'actions pour les années à venir, afin que la sécurité des riverains soit garantie, par la maitrise des risques de cette usine par le SIAAP, mais aussi par la bonne organisation des alertes et des secours par les pouvoirs publiques, par les préfectures des Yvelines et du Val d'Oise, et par les sept communes voisines de l'usine. 

L'histoire continue.