1987, la naissance de l’association, avec l’annulation d’un projet d’usine d’incinération… 

 

Depuis 1987, le CAPUI lutte pour la défense de l'environnement et du cadre de vie autour de l'usine d'Achères. 

Depuis 1940 cette station n’a jamais cessé de s’étendre par addition de tranches de travaux successives.

Tout a commencé par le rejet d'un projet d'usine d'incinération des déchets. Le CAPUI, le Collectif pour l'Annulation du Projet d'Usine d'Incinération a été créé en juin 1987, lorsque le projet d'une énorme et dangereuse usine d’incinération d’ordures ménagères, à côté de la gigantesque station d’épuration d’Achères, a vu le jour.

Ce premier combat en date, et l’annulation du projet d’usine d’incinération, a été l’occasion de la première manifestation d’envergure de l’association, pendant l’année 1989, pétition avec 14 000 signatures, et une grande manifestation de plus de 3000 personnes.

Lorsque ce projet a effectivement été annulé en 1989, le nom de l'association a été modifié, de manière à représenter notre combat face à la polluante station d'épuration d'Achères, tout en conservant  nos initiales, déjà bien connues des populations riveraines :

CAPUI, Collectif pour l’Annulation des Pollutions Urbaines et Industrielles. 

En 1989, avec l’annulation du projet d’usine d’incinération, les luttes du CAPUI permettent aussi l’Annulation du projet d’usine d’incinération des boues produites par l’usine d’Achères.