top of page

Comité de Suivi du Site Seine-Aval Juin 2024 : les points à retenir

Dernière mise à jour : 13 juil.

Le CAPUI a représenté les riverains lors du derniers Comité de suivi annuel du site Seine-Aval du SIAAP. Une réunion avec son lot de surprises... :


  • Le SIAAP progresse peu à peu dans le domaine de la sécurité et dans la réduction des nuisances. La prévention et la sécurité incendie sur le site progresse.

  • Par contre, les installations sont jugées insuffisamment robustes par l'état.

  • La gestion du risque n’est pas assez présente.

  • Les résultats sont mauvais concernant la dépollution de l’eau en 2023.

  • L'arrêt de l’audit de sécurité externe est très inquiétant.

  • Les services de l’état relèvent des problèmes importants, notamment dans le dispositif d'autosurveillance du SIAAP.

  • Le sous-préfet n’a pas la volonté d’informer la population des risques, ni d’organiser la réaction de la population aux accidents éventuels.

 

Planning des constructions prévues

Globalement le SIAAP compte énormément sur les nouvelles installations pour améliorer le traitement de l’eau, qui est assez mauvais ces dernières années, et pour diminuer les nuisances :

  • La nouvelle décantation primaire a été mise en place en décembre 2023

  • Reconstruction bâtiment Clarifoculation (incendié en 2019) : travaux en cours, prévus de terminer vers la fin 2026

  • Zone Biogaz : pas d’extension prévue. Le SIAAP confirme qu’il s’agit uniquement de réaliser des bâtiments plus efficaces, et offrant une meilleure sécurité. Mise en route à l’été 2024. Échelonné sur 2025. Puis démontage des anciennes installations.

  • Bassins de compensation hydraulique pour éviter les inondations à la Frette, Herblay, Conflans, suite à la construction de digues coté SIAAP : prévue en fin 2024.

 

Audit de sécurité du SIAAP Seine Aval

La société en charge des premiers audits de sécurité a été remplacée. D’après le SIAAP, l’audit coutait trop cher, les agents du SIAAP avaient l’impression que c’était de l’agent perdu (pas pour nous…), et se sentaient déresponsabilisés.


Un nouvel audit est donc mis en place, basé sur un référentiel construit en interne !


L’APAVE est maintenant chargée de suivre cet audit. Le Siaap assure que l’audit de l'APAVE sera indépendant.


Le SIAAP obtient la note de 2,54 sur 4 dans ce nouvel audit.


Inspections effectuées par les services de l’état

Suite aux accidents de 2018, 2019 etc.. le SIAAP est inspecté de manière ponctuelle par les services spécialisés de l’état.

Seul point réellement positif de ces inspections : il est noté la bonne implication du SIAAP dans ces contrôles. Mais d’autres points sont très alarmants.


Février, inspection par la DRIEAT

  • Le dispositif d’autosurveillance du SIAAP est jugé invalide. Cela signifie que le SIAAP contrôle au quotidien la pollution avec des outils non conformes. On peut donc douter de la qualité des résultats.

  • La gestion des alarmes n’est pas bonne.

  • La gestion des indisponibilités, des dysfonctionnements n’est pas toujours fiable. Globalement les installations sont jugées insuffisamment robustes.

  • La gestion du risque n’est pas assez présente.

Sur ces points l’état a demandé un plan d’action en septembre 2023.


Mai 2023, inspection d’une zone de stockage de produits dangereux

La DRIEAT relève les points suivants :

  • Méconnaissance des équipements de sécurité et de leur localisation

  • Modifications apportées au sous-sol sans analyse de risque

  • Rétention non accessible

  • Déchetterie non conforme sur les aspects :

    • Protection incendie

    • Mélange des flux (ils relèvent que les produits dangereux sont mélangés)

    • Suivi des déchets


Un point d'avancement relatif au plans d’actions a été effectué suite aux accidents précédents : Plutôt positif. L’état confirme que les actions nécessaires sont en cours.

 

Inspection des « bandes des 100m » :

La DRIEAT a interrogé les riverains de l'usine pour juger de leur connaissance des risques et des mesures à prendre en cas d’accident à 100m aux alentours :

Les riverains ne connaissent pas les risques ni les mesures à prendre en cas d’accident.

Ce point nous paraît tout simplement dramatique. Le CAPUI ne cesse de répéter depuis des années que l’état, la préfecture, les mairies, le département n’informent pas assez les riverains. La population ignore les risques, et pire : ignore les actions à prendre. Pourtant rien n’est fait.


En 14 ans, seules deux actions ont été menées :

  • Une distribution de tracts sur le territoire (incomplète, seule une petite partie de la population a été couverte)

  • Des exercices d’alerte dans les écoles.

Plus inquiétant, le sous-préfet ne prend pas les actions nécessaires et justifie son inaction par le fait que la population serait ignorante, et n’écouterait de toute façon pas les instructions en cas d’accident.

D'après lui, il serait donc préférable de ne rien dire ou faire !! Après nous avoir assené ces propos hallucinants, le sous-prefet a également botté en touche, en rappelant que l’information des populations est à la charge des maires, et que nous n'avions qu'à voir avec eux...


Ces propos empreints de mépris vis-à-vis de la population, nous ont véritablement révolté. Notre pétition, demandant l’organisation d’exercices impliquant la population et une meilleure information, semblent plus que nécessaire et nous vous invitons à la faire circuler et à la faire signer.



Octobre 2023 : contrôle des dispositifs d’autosurveillance du SIAAP :

  • La police de l'eau a constaté des pertes régulières d'échantillons d’eau entre l’usine et le laboratoire (gestion chaotique des envois en laboratoire).

  • Le dispositif d’autosurveillance du SIAAP a été jugé invalide (ce point serait en cours de résolution...)


Inspection mars 2024 :

Les résultats des analyses de l’eau prélevée ce jour là par les services de l’état sont conformes.


Analyse de la conformité pour l’année 2023 :

  • En 2023, la station de Seine Aval a été jugée non-conforme aux exigences règlementaires applicables, pour non-respect de la norme sur le rendement et la concentration en azote global.

  • L’évaluation de la conformité au titre de l’année 2022 était non-conforme pour les mêmes raisons.

  • Au titre de l’année 2021, la conformité avait été obtenue de justesse avec un rendement annuel en azote global a 70,00%.

En conséquence, le SIAAP a, à nouveau, été mis en demeure de réaliser un certain nombre d’actions de corrections.

 

Suivi du chantier de Clarifoculation

A noter que certaines normes de rejet ont été « sévérisées », c’est-à-dire que l’état demande au SIAAP de respecter des normes plus sévères.


Aménagements et compensations hydrauliques

Les services de l’état annoncent suivre également les aménagements permettant d’éviter des inondations côté riverains sur La Frette, Herblay et Conflans.

  • Des analyses sont en cours, des réserves ont été posées, avec des demandes de compléments de travaux,

  • Un arrêté prescrira l’entretien et le renouvellement des arbres qui permettent la barrière visuelle pour les riverains,

  • Le début des travaux a été autorisé.

 

Autres points intéressants

Nitrite :

la préfecture a demandé que le niveau de nitrite présent dans l'eau soit réduit. Le SIAAP a donc mis en place un suivi des niveaux de nitrite (qui n’existait pas).


Plan d’actions nuisances lumineuses :

Partiellement commencé. Certaines améliorations évoquées à La Frette, mais beaucoup reste à faire. Nombreuses améliorations prévues.


Appli smartphone :

Lancement prévu en fin d’année 2024. Les riverains pourront signaler les nuisances via une application sur smartphone.


Amélioration des services incendie :

  • 460 interventions en 2023.

  • 4 vrais départs de feux, principalement d’origine électrique, 2 liés à des opérations de maintenance.

  • Le délai d’intervention est maintenant de 5mn, ce qui est très positif.

  • Ils interviennent également sur les rodéo motos, et cherchent des solutions pour empêcher cela. Nomination d’un directeur sécurité risque qui travaillera entre autre sur ce point.


Moins d’eau à traiter :

Différentes raisons évoquées :

  • Changement de comportement de la population (moins de gâchis)

  • La désimpermeabilisation des sols (moins de béton).

  • La rénovation d’ouvrages d’eaux usés (mauvais branchements corrigés, infiltrations dans le réseau).

Par contre, l’eau est un peu plus chargée en pollution (puisque la quantité a diminué).



Présentation Seine aval CSS 14 06 2024
.pdf
Télécharger PDF • 7.79MB

diaporama_drieat_CSS_SAV_14 juin 2024_Vf2
.pdf
Télécharger PDF • 875KB

214 vues0 commentaire

Comments


bottom of page