Nuisances du Siaap : Réunion bilan - Nov. 2020

Comme chaque année, le Siaap, gestionnaire de l'usine d'épuration des eaux d'Achères, vient d'organiser une réunion en visio pour communiquer les résultats annuels concernant les nuisances olfactives, visuelles, et sonores. Le CAPUI y a participé. Les résultats concernant les nuisances olfactives sont mauvais. Nous vous communiquerons prochainement le compte rendu de cette réunion, et reviendrons sur ce sujet.


En attendant, voici la question que nous avons souhaité poser. Notre objectif ? Rappeler que la sécurité des riverains doit être traitée prioritairement.


"Merci pour ces données intéressantes qui nous permettent de suivre l’évolution des nuisances générées par l’usine et des actions que vous menez pour les diminuer. Vous n’avez pas abordé le point concernant les nuisances lumineuses. L'usine située face à Herblay continue à éclairer le ciel la nuit, provoquant une véritable pollution visuelle, avec un éclairage totalement inadapté. Nous aimerions savoir ce que vous avez prévu pour améliorer cela. Les préoccupations des riverains de l’usine ont évolué depuis son classement Seveso seuil haut, l’adoption de son PPI et l’incendie du 3 juillet 2019. Si les nuisances olfactives, sonores et visuelles sont importantes, et doivent continuer à être suivies, nous sommes très inquiets des manquements dans la prise en compte de la sécurité sur le site de Seine Aval, qui ont été confirmés par le dernier audit sécurité dont vous avez présenté les grandes lignes au C2S en juillet.

Tout d’abord, pouvez-vous nous communiquer l’intégralité de ce rapport d’audit ? Nous n’en avons eu que les grandes lignes.

Ensuite, pourriez-vous prévoir la mise en place d’indicateurs de suivi de la sécurité du site qui seraient partagés régulièrement avec les associations, les populations, et les mairies ? Ces indicateurs permettraient de comprendre les améliorations mises en place concernant par exemple :

  • La gestion des réponses aux situation d’urgence (incendie, explosion, nuage toxique),

  • L’information et les modes d’alerte des populations riveraines,

  • L’organisation d’exercices d’alertes.

Merci pour votre réponse."

17 vues0 commentaire