La sécurité des riverains n'est pas une option !

Début mars, une réunion d'information a été organisée pour évoquer :

- les suites de l'audit de sécurité du SIAAP,

- le futur exercice d'alerte qui devrait avoir lieu en mai 2021,

- et l'organisation de la prochaine Commission de Suivi de Site.


Seuls les maires des villes qui entourent l'usine d'épuration des eaux et le préfet étaient présents. Les associations, elles, n'ont pas été conviées.


Une fois de plus, il faut insister, réclamer, pour obtenir des bribes d'informations.


Rappelons que les conclusions de l'audit de sécurité du SIAAP étaient extrêmement inquiétantes. La note globale de 1,5 sur 5 établie par un cabinet indépendant montre à quel point les élus gestionnaires du SIAAP, Mr Belaide Bedreddine en tête, se soucient peu de la sécurité des riverains. Pourquoi s'en soucier puisque l'usine est bien loin de la Seine saint Denis ! Il aura fallu l'incendie de 2019 pour que les consciences s'éveillent, et que la sécurité commence enfin à être considérée comme un sujet important.


Il est temps que la gouvernance du SIAAP évolue et intègre des élus du Val d'Oise et des Yvelines.

Il est temps que le SIAAP présente régulièrement aux riverains les actions menées pour améliorer la sécurité.

Il est temps que les plans des bâtiments qui poussent comme des champignons soient présentés aux habitants, aux associations. Est il normal que la nouvelle usine qui doit remplacer celle qui a brulée n'ait fait l'objet que de bribes d'informations ?


Les riverains veulent être informés. La communication du SIAAP ne doit plus se limiter aux nuisances olfactives, sonores et visuelles.


49 vues0 commentaire
Copyright © 2020 CAPUI