Deux ans après l’incendie, l’usine de traitement des eaux du Siaap n'est toujours pas sécurisée

Le Parisien, dans un article du 06 octobre 2021, révèle que l'usine SEVESO du SIAAP peine à respecter les délais de mise en conformité avec les prescriptions de sécurité et reste dans le viseur des inspecteurs de l’environnement.


"Confrontée à un audit sévère publié en mars, l’usine, qui traite 60 % des eaux usées de 12 millions de Franciliens, s’est donné trois ans pour revoir entièrement sa politique de sécurité et mettre en œuvre 220 actions. Et c’est a priori mal parti : la dernière visite des inspecteurs de l’environnement, en juin, pointe déjà des retards. Au point que la Direction régionale de l’environnement (Drieat) a recommandé au préfet de prononcer des astreintes financières.


L’audit de sécurité incendie ordonné par l’État à la suite du sinistre, et réalisé par un cabinet indépendant aux frais du Siaap, « a bien été fourni, avec des projets de travaux, mais ces derniers ne sont pas réalisés dans les temps annoncés », explique-t-on à la Drieat, tout en arrondissant les angles. « La question est comment aider cet exploitant, qui n’est pas récalcitrant mais qui ne tient pas ses délais », tempère Jean-Marc Picard, directeur adjoint de la Drieat, qui ne s’étend pas sur les détails des manquements.

Il faudra attendre janvier pour que les rapports d’inspection des sites classés soient rendus publics.


Lire l'article du Parisien (Payant) : Sécurité : deux ans après l’incendie, l’usine Seveso de traitement des eaux Siaap a bien du mal à rentrer dans les clous - Le Parisien

139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout